change language
usted está en: home - selecciÓn de prensa newslettercómo contactarnoslink

Ayuda a la Comunidad

  

L'Observateur Paalga

30 Junio 2010

Pour que nos enfants ne soient plus «invisibles»

Le colloque international sur l'enregistrement à l'état civil en Afrique s'est tenu le lundi 28 juin 2010 à Ouagadougou. Cette rencontre était organisée par le ministère de la Promotion des Droits humains, en collaboration avec la Communauté de Sant'Egidio. Il a été une occasion pour faire le bilan à mi-parcours de la campagne nationale d'enregistrement universel et gratuit des naissances sur toute l'étendue du territoire burkinabé, lancée en avril 2009.

 
versión para imprimir

Partager avec les autres pays africains les bonnes pratiques du Burkina Faso en matière d'état civil est l'un des objectifs principaux du colloque international qui s'est ouvert hier 28 juin au centre de conférences de Ouaga 2000.

En effet, l'une  des recommandations issues de l'atelier sous-régional sur le suivi des recommandations du comité des Nations unies pour les droits de l'enfant, organisé en novembre 2007 au pays des hommes intègres, était de rendre systématique l'enregistrement des naissances. En particulier, l'atelier avait invité les Etats à déclarer 2009 «année de l'enregistrement universel et gratuit des naissances» sur toute l'étendue de leurs territoires respectifs.

C'est désormais chose faite, car «Le Burkina Faso a mis en oeuvre cette recommandation en décidant, le ler octobre 2008, de consacrer I 'année 2009 "année de l'enregistrement universel et gratuit des naissances". Lancé le 27 avril 2009, le programme (prévu pour les enfants puis étendu aux adultes) a enregistré des résultats encourageants, aussi bien pour les adultes que pour les enfants, en dépit des nombreuses difficultés rencontrées sur le terrain», a déclaré hier à l'ouverture Laurent Sedego, ministre de l'Agriculture représentant le Premier ministre. Pour le maire de l'arrondissement de Baskuy, Marin Ilboudo, représentant le maire de Ouagadougou, les communes s'engagent à informer et à sensibiliser les populations pour une prise de conscience de l'importance de l'enregistrement des enfants.

La question de la protection des droits de l'enfant, et particulièrement l'enregistrement des naissances, est une préoccupation d'actualité. Pour apporter son aide à la levée de cette préoccupation, la Communauté de Sant'Egidio, qui appuie le gouvernement burkinabè dans l'organisation du colloque, a conçu un programme d'enregistrement à l'état civil des enfants dénommé BRAVO! (Birth Registration for All Versus Oblivion). qui signifie enregistrement des naissances pour tous contre l'oubli. «BRAVO!» a été mis en oeuvre lors de la campagne nationale pour l'enregistrement gratuit et universel des naissances. Pour le responsable des relations internationales de Sant'Egidio. Mario Giro, «il ne s'agit pas seulement d'une vaste régularisation comme il y en o déjà eu dans l'histoire de nombreux pays. Il s'agit de développer les fonctionnalités de l'Etat et du système administratif, afin de mettre en place un modèle définitif, créer un équilibre entre la demande et l'offre. de manière que l'enregistrement à l'état civil devienne une pratique durable de façon permanente. avec un système d'inventaire et de conservation des données». Mario Giro souhaite que l'expérience burkinabé puisse être un modèle pour les pays où BRAVO ! désire élargir son soutien «pour libérer de nombreux enfants du danger et de l'insécurité causée par l'absence d'un nom et d'une identité juridique».

Les travaux de la rencontre de Ouagadougou se sont déroulés en plénières et ont été ponctués par un plaidoyer pour un état civil efficace dans tous les pays d'Afrique et des interventions sur : l'expérience du Burkina Faso, à travers la campagne d'enregistrement massif des naissances, l'expérience des autres pays d'Afrique et des partenaires techniques et financiers (Communauté de Sant'Egidio, UNICEF, Plan Burkina) en matière d'enregistrement des naissances.


 LEA TAMBIÉN
• NOTICIAS
22 Diciembre 2017
NAKURU, KENIA

En ciertas partes del mundo el agua es el mejor regalo de Navidad: un depósito para los detenidos de Nakuru (Kenia)

IT | ES | DE | FR | PT | CA | NL
22 Noviembre 2017
UAGADUGÚ, BURKINA FASO

Abre en Uagadugú una casa para ancianos. Marie y Angele empiezan una nueva vida

IT | ES | DE | NL | ID
21 Noviembre 2017
MOZAMBIQUE

En Mozambique ya se han inscrito 100 mil niños en el registro civil gracias a BRAVO!

IT | ES | DE | PT | NL | RU
17 Octubre 2017
LOME, TOGO

Telemedicina para los niños de la calle y los ancianos en Togo: ciencia y solidaridad se alían

IT | ES | FR
30 Agosto 2017
MALAWI

BRAVO en Malaui: en solo 10 años 70.000 niños se han inscrito en el registro civil

IT | ES | DE
26 Julio 2017
KAMPALA, UGANDA

Ha empezado la Escuela de la Paz para los niños del barrio de chabolas de Katwe (Uganda)

IT | ES | DE | FR
todas las noticias
• LIBERACIÓN
24 Febrero 2018
Avvenire

A spasso per Milano aiutando l'Africa

24 Enero 2018
Avvenire

Sviluppo. Alfano: «La Cooperazione è tornata al centro dell'agenda politica»

19 Enero 2018
Famiglia Cristiana

Europa e Africa, un destino comune

8 Enero 2018
OnuItalia

Alfano chiude missione in Africa al centro ‘Dream’ di Conakry (sant’Egidio)

30 Diciembre 2017
Notizie Italia News

La politica estera italiana nell'ultima legislatura. Un breve bilancio

7 Diciembre 2017
Famiglia Cristiana

E ora l'Europa si accorge dell'Africa

todos los comunicados de prensa
• NO PENA DE MUERTE
31 Octubre 2014

Inaugurata a Bukavu la campagna "Città per la vita"

12 Octubre 2014
All Africa

Africa: How the Death Penalty Is Slowly Weakening Its Grip On Africa

20 Septiembre 2014
AFP

In Ciad rischio criminalizzazione gay, ma abolizione pena morte

20 Septiembre 2014

Ciad: il nuovo codice penale prevede l'abolizione della pena di morte

ir a ninguna pena de muerte
• DOCUMENTOS

Comunicado de prensa contra los linchamientos en Mali

todos los documentos

FOTOS

1404 visitas

1498 visitas

1498 visitas

1526 visitas

1538 visitas
todos los medios de comunicación afines